3) Une supériorité technique inefficace

Il est cependant à noter que malgré la supériorité matérielle et tous les moyens mis à contribution par l’armée américaine durant la guerre du Vietnam, les américains ne sont jamais parvenu à atteindre le moral des maquisards embusqués et terrés dans des réseaux souterrains ni à réellement détecter ces réseaux qui était un objectif majeur de la campagne américaine dans le delta du Mékong.

 

Cette succession d’épandage dans cette guerre « propre » peut se résumer en la mise à contribution de matériaux chimiques et techniques de plus en plus fortes mais non moins toxiques par l’armée américaine dans le but de démasquer et débusquer un ennemi invisible et cependant omniprésent. On peut alors parler d’objectifs remplis à moitiés car premièrement l’issue de la guerre ne fut pas favorable aux américains et le coût astronomique de leur armement ne leur a jamais permis de mettre la main sur le fantôme du « Viêt-Cong ».



Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×