2) Un ennemi intrépide et infléxible.

Lors des premiers épandages massifs de l’agent orange, les maquisards s’exposaient sans craintes à ce puissant défoliant pensant qu’il n’avait à charge que de neutraliser les forêts, et étant inoffensif sur l’homme, continuant ainsi leurs actions terroristes et embuscades visant à porter coup à coup des atteintes au moral des troupes américaines, leur puissance et efficacité sur le terrain car ils étaient de plus en plus réfractaires aux affrontements. Les maquisards arrivaient ainsi à faire du Delta du Mékong l’endroit le plus dangereux du Vietnam et à réaliser 10 morts et blessés par jour dans le Vietnam.

Plus tard, lorsque les maquisards comprirent la nocivité de l’agent orange sur l’organisme ils se munirent de sortes de bandanas qu’ils plaçaient sur leur visage qu’ils aspergeaient d’urine.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site