2) Un défiolant qui tue 30 ans encore après.

 

Trente ans après l’arrêt des épandages de l’agent orange de 1961 à 1971, ce défoliant continue de faire des victimes causant des pathologies graves avec des lésions irréversibles et des malformations à la naissance. Parmi ces pathologies on compte :

 

Pathologies chez les personnes bien « portantes ».

  • Des dermatoses ( les maladies de la peau).
  •  Des troubles hépatiques.
  • Des problèmes cardio-vasculaires.
  • Des troubles neurologiques (perte de la libido, migraines, amoindrissement des facultés sensorielles).
  • De nombreux troubles psychiatriques (nervosité et agressivité, migraines chroniques, dépression, suicide, trouble de la personnalité).

 

Pathologies chez les personnes les plus atteintes de l’agent orange.

  • Cancers.
  • Malformations à la naissance (handicaps physiques et/ou mentaux, avec un déficient ou excès de membres ou organes, lésions nerveuses irréversibles).

 

Tout le Vietnam est concerné par le conflit à cause des migrations du sud vers le nord du Vietnam. Aujourd’hui on compte de très nombreuses familles dont au moins un des membres a besoin de soins médicaux adaptés et récurrents, ou qui a besoin d’une rééducation ou encore de matériaux adaptés. Selon la croix rouge Vietnamienne le nombre de victimes s’éleverait aujourd’hui à plus d’un million de personne, bilan catastrophique et alarmant pour un conflit qui a cessé il y a trente ans.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site